Comment s’articulent les préoccupations typiques des enseignant·es en formation en situation d’exercice de l’autorité ?

Auteurs-es

DOI :

https://doi.org/10.37571/2022.0302

Résumé

Notre contribution s’intéresse à l’activité des enseignant·es en formation en situation d’exercice de l’autorité en la traitant en trois temps. Après avoir montré que la notion de gestion de classe est évolutive et développé en quoi celle d’exercice de l’autorité s’en distingue ou la rejoint, nous considérons les apports de deux paradigmes (behavioriste, constructiviste) et de deux approches (analyse des pratiques, analyse de l’activité) qui se sont succédé dans les recherches et les formations en gestion de classe depuis un demi-siècle. Au regard de ces travaux, nous présentons ensuite les apports de notre recherche empirique, qui s’inscrit dans une entrée «?analyse de l’activité?». Nous exposons en quoi cette approche, qui implique la mise en place d’observations filmées suivies d’entretiens d’autoconfrontation, permet de mieux comprendre les préoccupations des enseignant·es au plus proche de leur activité réelle en classe. D’une part, celle-ci nous permet d’identifier deux préoccupations typiques et conjointes chez les enseignant·es en formation : enrôler/maintenir le ou les élève(s) dans la tâche et gérer un ou des comportement(s) d’un ou plusieurs élève(s) perçu(s) comme inapproprié(s). D’autre part, nous décrivons les trois façons dont s’articulent ces deux préoccupations?: imbriquées, indépendantes ou incompatibles. Enfin, ces résultats ouvrent la discussion sur plusieurs pistes fécondes pour concevoir des dispositifs de formation articulés aux situations de classe et aux préoccupations des enseignant·es qui entrent dans le métier.

Bibliographies de l'auteur-e

Vanessa Joinel Alvarez, HEP Vaud Lausanne

Formatrice à la Haute école pédagogique du Canton de Vaud (Suisse) et titulaire d’un doctorat en cotutelle entre l’Université de Genève (Suisse)  et CY Cergy Paris Université́ (France). Ses recherches portent sur l’exercice de l’autorité en situation d’enseignement/apprentissage, notamment sur la prise en compte du groupe dans l’activité enseignante.

Valérie Lussi Borer, Université de Genève

Professeure responsable de l’équipe « Apprentissage, formation et développement professionnels dans les métiers de l’enseignement » à l’Université de Genève. Ses recherches portent sur l’analyse de l’activité et l’usage de la vidéo pour la formation initiale et continue ainsi que sur la professionnalisation des formations à l’enseignement primaire et secondaire.

Bruno Robbes, CY Cergy Paris Université

Professeur de sciences de l’éducation et de la formation à CY Cergy Paris Université́, France, laboratoire EMA (École, Mutations, Apprentissages). Ses recherches portent sur l’autorité en éducation, les violences en milieu scolaire et la pédagogie. Il mène actuellement des recherches-actions avec des équipes d’enseignants pratiquant des pédagogies différentes.

Téléchargements

Publié-e

2022-10-19