Influence des pratiques perçues de gestion de classe et du climat de classe sur le rendement scolaire en mathématiques et en français : le rôle médiateur de la motivation

Auteurs-es

DOI :

https://doi.org/10.37571/2022.0305

Mots-clés :

gestion de classe, motivation scolaire, rendement scolaire, transition primaire-secondaire

Résumé

Cette étude examine l’hypothèse selon laquelle les pratiques des enseignant·es perçues par les élèves relatives à la gestion de classe (comportements positifs et coercitifs) et au climat de classe (soutien académique et émotionnel, respect mutuel, interactions liées aux tâches) influencent indirectement le rendement des élèves, à travers leur motivation scolaire. Ainsi, des élèves de première année du secondaire ont rapporté les pratiques de leur enseignant·e et leur motivation scolaire (attentes de succès et valeur) en français (n = 1417) ou en mathématiques (n = 1420) et les milieux scolaires ont fourni le rendement des élèves. Des analyses de pistes ont révélé qu’une fois le rendement antérieur pris en compte, les pratiques ciblées modulent généralement au moins un indicateur motivationnel, mais que seule la valeur attribuée aux apprentissages prédit le rendement ultérieur. Ces constats se généralisent aux garçons comme aux filles, et dans la grande majorité des cas, aux élèves de niveau scolaire faible et élevé. De tels résultats suggèrent que les enseignant·es, à travers une combinaison de pratiques mobilisées pour établir leur gestion de classe et leur climat de classe, peuvent faciliter l’arrivée au secondaire de leurs élèves, notamment en influençant leur motivation.

Téléchargements

Publié-e

2022-10-19